Johan Asherton - press  - press -
news :: disco :: lyrics :: books :: pics :: press :: links :: contact
Reviews: Trystero's Empire - Télérama (fr) - 2002

Il y a vingt ans, dans une autre vie, Johan Asherton était le leader des Froggies, un groupe de rock français anglophile, dans la lignée des Flaming Groovies. Depuis, notre troubadour rangé des watts a troqué son instrument électrique contre une bonne grosse vieille guitare acoustique en bois, aux flancs pansus et aux courbes généreuses. Et sa musique est au diapason : un folk romantique et grave, qui emprunte parfois à la musique celtique ou aux ballades médiévales. S'il fallait trouver des équivalents, on évoquerait Nick Drake pour les ambiances à la délicatesse mélancolique, Scott Walker pour la voix de basse caressante, ou Leonard Cohen pour les textes lyrico-mystiques.

Johan Asherton est un trublion discret : un artisan modeste qui vit en marge de l'industrie du disque, ne fréquente jamais la radio ou la télé, préfère s'exprimer dans la langue de Shakespeare et publier disques, bouquins ou poèmes quand ça lui chante : il a déjà enregistré une bonne dizaine d'albums et a même écrit une biographie de Marc Bolan et T-Rex. Ce nouvel ouvrage ressemble à ses photos de pochette : un jardin luxuriant, avec vasques moussues et statues rouillées, entourant une vieille demeure à pignon et tourelle. Entre folk-rock à la Byrds ou amour courtois façon Donovan, Johan Asherton égrène ses arpèges lunatiques entourés de choeurs féminins ou enfantins et de cordes vibrionnantes. ?a sent l'humus et le feu de bois, l'herbe coupée et les fougères. Une salutaire bouffée d'oxygène.

ffff

Philippe Barbot
Télérama #2721 - 8th March 2002

back